QNAP Systems, Inc. - Network Attached Storage (NAS)

Language

Support

Note technique complète de l'application QNAP CloudBackup

Sauvegarder et archiver des données du Turbo NAS sur divers espaces de stockage en cloud

Introduction

Vue d'ensemble

QNAP propose des solutions de sauvegarde dans le cloud simples d'utilisation, riches en fonctionnalités et sécurisées ainsi que diverses applications pour NAS qui protègent vos données en stockant une copie de vos données sur un espace de stockage en cloud, ou bien archivent vos données anciennes dans le cloud pour les conserver sur le long terme. Un éventail de services de stockage dans un cloud public de classe professionnelle sont également proposés, notamment Microsoft Azure, Amazon S3, Amazon Glacier, Google Cloud Storage, Rackspace, IBM SoftLayer, HP Helion Cloud et bien plus. Vous pouvez aussi utiliser des solutions de stockage dans un cloud privé compatibles avec S3, OpenStack Swift et WebDAV

Pour contrôler les performances et la sécurité, un espace de stockage en réseau local reste le meilleur choix. Mais pour les données auxquelles on n'accède que rarement (cold data), vous pourrez réduire considérablement les efforts déployés dans la gestion du stockage et minimiser les coûts induits par les modèles tarifaires à prépaiement en vous déchargeant de ces données sur des espaces de stockage situés dans un cloud privé.

Les applis QNAP CloudBackup fournissent d'excellentes solutions de passerelle de stockage en cloud pour utiliser un espace de stockage en cloud. Vous avez maintenant à votre disposition un plan de récupération après sinistre simple et abordable, ainsi qu'une solution permettant d'archiver vos données sans aucune difficulté pour préserver vos ressources numériques ou leur conformité.

Fonctionnalités principales

  • Prend en charge la sauvegarde ou restauration planifiée ou manuelle avec des options flexibles
  • Prend en charge la sauvegarde complète et par incréments
  • Prend en charge le filtrage de fichiers flexible via le type, la date et la taille
  • Prend en charge le cryptage SSL de transfert et le cryptage AES 256 bits côté client
  • Prend en charge la compression de fichiers permettant de faire des économies et des transferts de données efficaces
  • Prend en charge la préservation des fichiers supprimés dans le cloud avec des périodes de conservation configurables
  • Prend en charge la préservation des ACL avancés et des attributs étendus
  • Prend en charge la détection des fichiers fragmentés
  • Prend en charge le mode d'archives de cloud
  • Prend en charge l'exécution de tâches simultanées et le transfert de données rapide multi-threadé*
  • Prend en charge la limitation (throttling) de bande passante selon les comptes avec durées configurables
  • Prend en charge la restauration directe depuis le cloud en cas de récupération après sinistre
  • Prend en charge les options de récupération d'erreur réseau configurables
  • Prend en charge la gestion de plusieurs comptes de cloud
  • Prend en charge un tableau de bord pour l'état et les statistiques des tâches
  • Prend en charge la journalisation de l'activité des tâches pour retrouver l'historique des états et statistiques
  • Prend en charge la sélection flexible de régions, buckets et dossiers et emplacements de destination de sauvegarde
  • Prend en charge la sauvegarde de fichiers par transfert en plusieurs partie S3 et les objets volumineux OpenStack
  • Prend en charge le cryptage AWS S3 côté serveur et la redondance réduite (Reduced Redundancy)
  • Prend en charge les régions de cloud spéciales : AWS China, AWS GovCloud et Azure China
  • Prend en charge l'utilisation de services compatibles S3 et OpenStack en tant qu'emplacements de destination de sauvegarde

    *Remarque : L'appli WebDAV CloudBackup ne prend pas en charge le transfert de données multi-threadé.

Premiers pas

Vous pouvez suivre les étapes suivantes pour commencer à sauvegarder vos données sur l'espace de stockage du cloud :

  1. Sélectionnez et installez l'appli CloudBackup pour votre espace de stockage en cloud depuis l'App Center de QTS.
  2. Créez un compte dans l'appli CloudBackup à l'aide de vos informations d'authentification sur le cloud.
  3. Créez des tâches de sauvegarde dans l'appli CloudBackup avec filtres et règles.
  4. Créez des tâches de restauration dans l'appli CloudBackup App à partir de tâches de sauvegarde ou du cloud.
  5. Affichez le tableau de bord ou la liste de tâches dans l'appli CloudBackup pour connaître l'état de la tâche.

Pour installer l'appli CloudBackup sur votre Turbo NAS, connectez-vous à l'interface web de QTS en tant qu'administrateur. Rendez-vous ensuite dans « App Center », trouvez l'appli CloudBackup, puis cliquez sur « Ajouter à QTS ». Après avoir téléchargé et installé l'appli, vous pouvez voir son icône sur votre bureau QTS et dans le menu Démarrage rapide. Cliquez sur l'icône pour commencer à utiliser l'appli.

Stockage en cloud

QNAP fournit une appli CloudBackup App destinée à une technologie spécifique de stockage en cloud. Vous pouvez choisir d'installer une ou plusieurs applis CloudBackup en fonction du stockage en cloud que vous voulez utiliser. Chaque appli est optimisée selon la technologie de stockage en cloud pour maximiser ses capacités et peut être mise à jour indépendamment.

Notions élémentaires

Le stockage en cloud est proposé sous diverses technologies et déployé de différentes manières. Il existe essentiellement trois types : stockage de fichiers, stockage objet et stockage archive.

Le stockage de fichier est similaire au système de fichiers classique de votre ordinateur, de sorte que vous puissiez gérer vos données sur l'espace de stockage en cloud de manière similaire. Les services de stockage en cloud basés sur des fichiers ont tendance à proposer des fonctionnalités qui concernent non seulement le stockage de données mais également les applications, telles que l'édition et la collaboration en ligne. La plupart sont commercialisés en tant que « drives » ou disques, comme Google Drive, Amazon Drive ou Microsoft One Drive, et en général, ils ne prennent en charge que les API propriétaires. WebDAV est le protocole le plus populaire pris en charge par le stockage en cloud basé sur des fichiers.

Le stockage objet est conçu pour une évolutivité maximale et une haute disponibilité. Chaque objet est indépendant des autres objets et il n'y a pas de structure de dossiers en arborescence. Vous pouvez vous représenter les objets par un nombre énorme de fichiers dans un seul dossier qui ne contiendrait aucun sous-dossier. Chaque objet est identifié par une clé (une chaîne de texte en tant qu'identifiant unique) ; les gens ont tendance à utiliser des clés sous forme de chemin d'accès pour gérer les objets. Par exemple, vous pouvez avoir deux objets « /abc/object1 » et « /abc/object2 », de sorte que les applications de stockage client puissent présenter les deux objets « objet 1 » et « objet 2 » comme deux fichiers dans un dossier, « /abc/ ». En réalité, rien ne s'appelle « /abc/ » dans le stockage objet.

Le stockage archive est un service de stockage en cloud émergent. Il est similaire au stockage objet, mais il est conçu pour stocker des données accédées peu fréquemment dites « cold » à des tarifs moins élevés, de sorte que retrouver un objet archivé prend plus de temps, cela combiné à certaines autres limitations.

Pour faire face à la multitude de technologies de stockage en cloud et pour proposer des expériences utilisateurs cohérentes, les applis CloudBackup transforment vos fichiers et dossiers en diverses technologies de stockage en cloud et gèrent vos données sur le cloud d'une manière qui exploitent la majorité des technologies de stockage sur cloud.

Les sections suivantes décrivent les caractéristiques de chaque stockage en cloud. Toutefois, étant donné que les technologies de stockage en cloud évoluent rapidement, les informations fournies dans le présent document le sont seulement à titre informatif et peuvent être obsolètes. Consultez votre fournisseur de stockage en cloud pour de plus amples informations.

Microsoft Azure

Azure est le service de cloud public fourni par Microsoft. QNAP propose une appli de stockage Azure pour l'utilisation du stockage Azure Blob, qui est le service de stockage objet d'Azure destiné au stockage et à la récupération de grandes quantités de données non structurées. Il existe deux types de stockages Azure Blob : Page Blob et Block Blob. L'appli utilise le stockage Block Blob, et chacun de vos fichiers est stocké comme un objet unique dans Azure.

Si votre société est en contrat avec Microsoft, vous pouvez vous servir de votre contrat actuel pour utiliser les services Azure. Vous pouvez également obtenir de meilleures performances si vous disposez d'une connexion Internet plus performante avec le datacenter Azure le plus proche. L'appli CloudBackup prend en charge les régions standard d'Azure ainsi qu'Azure China. Notez que l'appli Azure Storage n'a aucun rapport avec le service Azure Backup. Pour de plus amples informations, visitez http://azure.microsoft.com/.

Amazon S3

Amazon Web Service (AWS) Simple Storage Service (S3) est un service de stockage objet sécurisé, durable et hautement évolutif. Amazon S3 est l'un des stockages sur cloud présentant la meilleure évolutivité du marché. QNAP propose une appli CloudBackup S3 Plus pour accéder au service S3. Il prend en charge toutes les régions standard AWS dans le monde ainsi que certaines régions spéciales comme la Chine (https://www.amazonaws.cn/) et le cloud du gouvernement américain (GovCloud : http://aws.amazon.com/govcloud-us/). Pour de plus amples informations, visitez http://aws.amazon.com/s3/.

Il existe de nombreux autres fournisseurs d'accès à Internet et IaaS (infrastructure en tant que service) qui proposent des services compatibles S3, notamment DreamHost, SoftBank, SFR et hicloud S3. Il existe également des fournisseurs de stockage pour entreprises qui vous permettent de créer un espace de stockage en cloud compatible S3, y compris un serveur de stockage objet QNAP. L'appli S3 Plus vous permet de stocker des données sur n'importe quel espace de stockage en cloud compatible S3.

Amazon Glacier

Amazon Glacier est un service d'archivage sur cloud à très bas prix qui offre un espace de stockage sécurisé et durable pour l'archivage de données et la sauvegarde en ligne. Glacier est mon onéreux que le stockage objet classique, et sa durabilité est semblable à celle du stockage objet, voire supérieure. Toutefois, la récupération de données depuis un stockage objet ne se fait pas sur-le-champ. 4 ou 5 heures peuvent être nécessaires avant que vous ne puissiez commencer à télécharger vos données depuis Glacier. Pour de plus amples informations, visitez http://aws.amazon.com/glacier/.

QNAP propose l'appli CloudBackup Glacier pour l'utilisation d'Amazon Glacier. Elle prend en charge les régions standard AWS du monde y compris la Chine. L'appli Glacier stocke chacun de vos fichiers en tant qu'archive et soumet des tâches de récupération de données lorsque vous souhaitez restaurer vos données. Il est recommandé de n'utiliser Glacier que pour stocker des données accédées peu fréquemment.

Google Cloud Storage

Google Cloud Storage est le service de stockage objet de la plate-forme Google Cloud. Il permet de stocker et récupérer n'importe quelle quantité de données partout dans le monde de manière sécurisée et rentable. Vos données sont protégées par le biais d'un stockage redondant sur plusieurs emplacements physiques grâce à l'infrastructure réseau fiable et rapide de Google. Pour de plus amples informations, visitez https://cloud.google.com/storage/.

OpenStack

OpenStack est la solution leader de cloud computing open source sans fournisseur attitré. Elle a été adoptée par de nombreux fournisseurs de service de cloud public, dont Rackspace, IBM SoftLayer et HP Helion Cloud. Vous pouvez également installer votre propre OpenStack en tant que système de cloud privé, avec le soutien de nombreux fournisseurs informatiques comme IBM, HP et Red Hat. QNAP offre également le Serveur de stockage objet pour QTS afin de fournir le stockage objet OpenStack. QNAP offre l'appli CloudBackup OpenStack Swift pour accéder au service de stockage objet dans un système OpenStack. Pour de plus amples informations sur OpenStack, visitez http://www.openstack.org/.

WebDAV

Web Distributed Authoring and Versioning (WebDAV) est une extension du protocole Hypertext Transfer Protocol (HTTP) qui facilite la collaboration entre les utilisateurs dans le cadre de l'édition et de la gestion de documents et de fichiers stockés sur les serveurs web. WebDAV est l'un des protocoles les plus populaires utilisés pour accéder à des fichiers par Internet, grâce à sa conception basée sur HTTP. Pour de plus amples informations sur WebDAV, visitez http://www.webdav.org/.

WebDAV est pris en charge par des logiciels de serveur web commerciaux et open source. De nombreux fournisseurs de stockage en ligne offrent également l'accessibilité WebDAV en plus de leurs protocoles propriétaires. QNAP propose l'appli CloudBackup WebDAV pour accéder au stockage en cloud compatible WebDAV. Étant donné qu'il existe de nombreux services de stockage en ligne offrant un espace gratuit, vous pouvez utiliser l'appli WebDAV pour sauvegarder vos données sur plusieurs services de stockage en cloud et ainsi tirer profit d'autant d'espace gratuit que possible. Il existe également des services de cloud qui fonctionnent comme un traducteur de protocole et vous permettent d'utiliser WebDAV pour accéder à une variété de services de stockage en cloud afin que vous ayez accès à tout votre espace de stockage en cloud depuis un emplacement unique.

Compte

Les applis CloudBackup vous permettent de configurer plusieurs comptes ; chacun d'entre eux correspond au service de stockage en cloud et aux informations d'authentification nécessaires pour accéder à l'espace de stockage en cloud. Lorsque vous créez une tâche de sauvegarde ou de restauration, vous pouvez spécifier le compte à utiliser pour cette tâche au lieu de saisir les information de compte pour chaque tâche. Vous pouvez modifier les informations de compte sur un seul emplacement pour l'appliquer à toutes les tâches connexes. Cela permet de simplifier le processus de configuration.

Dans la plupart des cas, il ne vous faudra qu'un seul compte pour chaque tâche. Toutefois, vous pouvez utiliser plusieurs comptes pour améliorer la sécurité et séparer les comptes. Si vous voulez stocker vos données sur différents emplacements pour la mitigation des risques ou la réduction des coûts, vous pouvez également disposer d'un compte pour chaque emplacement. Étant donné que le contrôle de limite de taux est différent selon le compte, vous pouvez disposer de paramètres de limite de taux différents pour le même espace de stockage en cloud en appliquant différents comptes pour les tâches.

Vous pouvez créer, modifier et supprimer des comptes, et configurer les paramètres de limite de taux pour chaque compte en utilisant les boutons [Action]. Si vous modifiez l'identité du compte de stockage en cloud, comme son nom d'utilisateur ou sa clé d'accès, l'état des tâches correspondantes sera réinitialisé et tous les fichiers devront être transférés à nouveau étant donné que l'emplacement de destination de la sauvegarde aura également changé.

Les paramètres d'un compte dépendent du stockage en cloud utilisé. Les sections suivantes fournissent des informations sur chaque type de technologie de stockage en cloud.

Microsoft Azure

L'appli Azure Storage vous permet d'utiliser le service Azure Storage depuis les sites globaux Azure et le site de la Chine. Comme les deux sites sont gérés séparément, vous ne pouvez pas utiliser les informations d'authentification d'un site pour accéder aux services de cloud d'un autre site. Pour accéder à Azure Storage, il vous faudra un compte de stockage et la clé d'accès de votre console de gestion de cloud, puis saisir ces informations lors de la création d'un compte dans l'appli.

La région d'un compte de stockage sous Azure est déterminée à sa création. Vous pouvez également configurer les niveaux de protection des données pour votre compte Azure Storage dans la console de gestion Azure Storage.

Amazon S3

L'appli S3 Plus vous permet d'utiliser les services S3 suivants :

  • Service AWS global : compte de service AWS classique
  • Service AWS GovCloud : datacenter AWS pour le gouvernement américain
  • Service AWS China : datacenter AWS pour les utilisateurs de Chine
  • Service compatible S3 : stockage en cloud public ou privé offrant une API compatible S3
  • Service OSS QNAP : un Turbo NAS sur lequel est installée l'appli Object Storage Server

Pour accéder au stockage en cloud S3, il vous faut une clé d'accès et une clé secrète sur votre console de gestion de cloud. Saisissez ces informations lors de la création d'un compte dans l'appli. Pour utiliser un stockage compatible S3, il vous faudra également l'adresse IP ou le nom de domaine du stockage ainsi que le numéro de port si le port HTTP ou HTTPS standard n'est pas utilisé.

Notez que les sites AWS sont gérés séparément. Vous ne pouvez pas utiliser les informations d'authentification d'un site pour accéder aux services de cloud d'un autre site. Par exemple, il vous est impossible d'utiliser les informations d'authentification du service AWS global pour accéder aux services AWS China. Nous vous recommandons également d'utiliser des clé d'accès d'utilisateurs AWS IAM à la place des clés d'accès de compte racine AWS.

Amazon Glacier

L'appli Glacier vous permet d'utiliser le service Glacier des sites AWS global et China. Comme les deux sites sont gérés séparément, vous ne pouvez pas utiliser les informations d'authentification d'un site pour accéder à un autre site. Pour accéder au stockage en cloud Glacier, il vous faut une clé d'accès et une clé secrète sur votre console de gestion de cloud. Saisissez ces informations lors de la création d'un compte dans l'appli. Nous vous recommandons également d'utiliser des clés d'accès d'utilisateurs AWS IAM à la place des clés d'accès de compte racine AWS.

Google Cloud Storage

Pour accéder à Google Cloud Storage, vous aurez besoin d'une adresse e-mail de compte de service et d'un fichier de clé P12 sur votre console de gestion de cloud. Saisissez l'adresse e-mail et transférez le fichier de clé P12 à la création du compte.

OpenStack

L'appli OpenStack Swift vous permet d'utiliser les protocoles de stockage objet OpenStack avec les services suivants :

  • IBM SoftLayer (https://www.softlayer.com/)
  • RackSpace (y compris les sites américains et anglais) (https://www.rackspace.com/)
  • Cloud public HP Helion (http://www.hpcloud.com/)
  • Service compatible OpenStack : stockage en cloud public ou privé offrant une API compatible OpenStack
  • Service OSS QNAP : un Turbo NAS sur lequel est installée l'appli Object Storage Server

Les services/logiciels basés sur OpenStack proposant divers contrôles d'accès et gestions de comptes, visitez le site web de votre fournisseur de cloud ou consultez-le pour de plus amples informations. Pour utiliser un stockage compatible OpenStack, il vous faut également disposer de l'URL de service d'authentification et spécifier l'ampleur des objets auxquels il est possible d'accéder sur l'espace de stockage en cloud : soit Dynamic Large Object (DLO), ou bien Static Large Object (SLO).

WebDAV

L'appli WebDAV vous permet d'utiliser WebDAV pour accéder à divers services de stockage en cloud. Bien que WebDAV soit un protocole standard, le service de stockage en cloud peut proposer différents paramètres d'authentification. Consultez vos fournisseurs de service pour de plus amples informations.

Sauvegarde

La sauvegarde de données est effectuée par les tâches de sauvegarde des applications CloudBackup. Lorsqu'elle est lancée, une tâche de sauvegarde analyse les dossiers spécifiés avec les règles de filtrage configurables par l'utilisateur pour déterminer quels fichiers et dossiers doivent être sauvegardés. Elle commencera ensuite à transférer les fichiers vers l'espace de stockage en cloud et créera des dossiers si nécessaire. Elle stockera également les informations (notamment les permissions d'accès, heure de modification et attributs étendus) associées aux fichiers et dossiers sauvegardés dans une base de données de métadonnées. Une fois les fichiers transférés, l'appli empaquettera la base de données de métadonnées dans un fichier et le transférera vers le cloud.

Afficher les tâches de sauvegarde

Vous pouvez créer plusieurs tâches de sauvegarde avec différents paramètres de timing d'exécution et configurations dans l'appli CloudBackup. Ces tâches de sauvegarde sont présentées dans une liste avec l'état et les informations de base. Vous pouvez appuyer sur les boutons [Action] pour démarrer et arrêter manuellement une tâche, modifier les paramètres d'une tâche, afficher l'état d'une tâche et supprimer une tâche.

Créer une tâche de sauvegarde

L'appli CloudBackup vous permet de créer une tâche de sauvegarde via un assistant en suivant ces étapes :

  1. Sélectionner le dossier source
    Vous pouvez parcourir les dossiers partagés et choisir leurs sous-dossiers pour la sauvegarde. Si vous ne souhaitez que sauvegarder les fichiers du premier niveau dans un dossier, vous pouvez cocher « Tous les fichiers d'un dossier ». Les fichiers et dossiers cachés sont affichés ici, mais vous pouvez utiliser les options de filtrage pour ne pas les sauvegarder.
  2. Configurer la planification de la tâche de sauvegarde
    Il existe quatre options de planification pour une tâche de sauvegarde : (1) démarrage manuel (2) périodiquement (3) démarrer une fois à un point précis dans le temps (4) démarrer après une autre tâche de sauvegarde.

    Pour « périodiquement », vous pouvez décider d'exécuter la tâche une fois ou jusqu'à quatre fois par jour, semaine ou mois. Vous pouvez aussi spécifier l'heure de début de la tâche pendant la journée. Si une tâche n'est pas finie et que sa prochaine exécution planifiée a commencé, la tâche en cours d'exécution est poursuivie tandis que celle qui est planifiée est annulée.

    Étant donné que l'exécution de plusieurs tâches à la fois peut consommer énormément de ressources système, vous pouvez utiliser l'option « démarrer après une autre tâche de sauvegarde » pour exécuter vos tâches à la suite plutôt que simultanément.
  3. Configurer les règles de sauvegarde
    Vous pouvez configurer les règles de sauvegarde suivantes :
    (1) Ne sauvegarder que les fichiers mis à jour : lorsque cette option est activée, la tâche de sauvegarde ne transfère que les fichiers nouveaux et modifiés vers l'espace de stockage en cloud. Elle réduit la taille du transfert de données et permet de terminer la tâche de sauvegarde plus rapidement. Si vous souhaitez forcer la tâche à transférer tous les fichiers vers l'espace de stockage en cloud, désactivez cette option. Si vous décidez d'utiliser un espace de stockage en cloud de moindre fiabilité pour réduire les coûts, vous pouvez désactiver cette option pour veiller que ce que toutes vos données soient actualisées chaque fois que la tâche de sauvegarde est exécutée. Notez également que si vous renommez un fichier/dossier, la tâche de sauvegarde considérera qu'il s'agit d'un nouveau fichier/dossier et transférera les données à nouveau. Le fichier/dossier précédemment sauvegardé sera marqué comme supprimé. Comme la plupart des stockages sur cloud offrent des transferts de données gratuits et que les données supprimées peuvent être nettoyées ultérieurement, le comportement évoqué plus haut n'entraîne pas de conséquences sérieuses, si ce n'est un temps de sauvegarde accru.

    (2) Nettoyer les données supprimées sur le cloud : lorsque cette option est activée, si les données du Turbo NAS sont supprimées, les données de sauvegarde correspondantes sur l'espace de stockage en cloud sont également supprimées lorsque la tâche de sauvegarde est exécutée. Si vous souhaitez conserver les données sauvegardées une fois les données locales détectées, spécifiez le nombre de jours pendant lesquels conserver les fichiers supprimés.

    (3) Préserver l'ACL et les attributs étendus : lorsque cette option est activée, la liste ACL (y compris le contrôle d'accès avancé défini par les clients Windows) et les attributs étendus des données sont stockés dans la base de données des métadonnées, qui sera transférée vers l'espace de stockage en cloud par la tâche de sauvegarde. Lorsque vous restaurez les données, l'ACL et les attributs étendus correspondants sont appliqués aux données restaurées. Toutefois, parce que les droits d'accès aux données sont préservés en utilisant les ID d'utilisateur et de groupe (pas les noms), assurez-vous que les données sauvegardées utilisent les mêmes ID d'utilisateur et ID de groupe que le Turbo NAS pour restaurer les données afin que le contrôle des droits d'accès des données restaurées fonctionne correctement.

    (4) Cryptage du site client : lorsque cette option est activée, vos fichiers sont cryptés avant d'être transférés vers l'espace de stockage en cloud, et vos données resteront cryptées dans cet espace. La clé de cryptage est dérivée du mot de passe saisi pour cette tâche. Sans le mot de passe pour décrypter le fichier, vos données originales ne peuvent être décryptées. Cela permet d'empêcher les accès non autorisés à vos données confidentielles même si vos informations d'authentification sur l'espace de stockage en cloud sont compromises, ou si votre fournisseur de stockage en cloud tente d'accéder à vos données. Comme la norme openssl est utilisée pour crypter les fichiers, vous pouvez l'utiliser pour les décrypter après les avoir téléchargés à l'aide d'autres utilitaires sans utiliser un Turbo NAS. Notez que vous ne pouvez pas modifier ce paramètre après la création d'une tâche.

    (5) Compression de fichier : lorsque cette option est activée, vos fichiers sont compressés avant d'être transférés vers l'espace de stockage en cloud, vous permettant ainsi d'économiser de la bande passante et de la capacité de stockage. Elle vous aide à accélérer le processus de sauvegarde, réduire l'utilisation de votre bande passante et économiser votre espace de stockage utilisable dans le cloud. Vous pouvez configurer le niveau de compression et exclure la compression de certains fichiers. La compression est effectuée via bzip ; ainsi vous pouvez décompresser vos fichiers en vous servant de bzip si vous téléchargez les fichiers à l'aide d'autres utilitaires, même si vous n'utilisez pas de Turbo NAS.

    (6) Détecter les fichiers fragmentés : les fichiers fragmentés sont des fichiers qui ne comprennent pas de données valides dans l'intégralité de leur contenu, et dont la taille logique est supérieure à la taille physique. Les fichiers générés par les serveurs de base de données ont tendance à être des fichiers fragmentés afin d'économiser de l'espace tout en simplifiant sa conception logicielle interne. Sans cette option activée, la tâche de sauvegarde ne vérifie pas la validité du contenu du fichier. Ainsi, la taille logique est la taille des données à transférer et stocker sur l'espace de stockage en cloud. Activer cette option vous aide à accélérer le processus de sauvegarde, réduire l'utilisation de votre bande passante et économiser votre espace de stockage utilisable dans le cloud. Les données présentes sur l'espace de stockage en cloud peuvent être restaurées ultérieurement sur le système de fichier local de la même manière que les fichiers fragmentés originaux par les tâches de restauration de l'appli CloudBackup.

    (7) Supprimer la source après une exécution réussie : cette option fournit une solution d'archivage des données simple d'utilisation qui vous permet d'économiser de l'espace sur les volumes de disque locaux. Lorsque cette option est activée, les fichiers présents sur le système de fichiers local qui ont été sauvegardés sur l'espace de stockage en cloud seront supprimés, tandis que les structures de dossier de la source sélectionnée seront conservées.

    Pour assurer la cohérence de vos données de sauvegarde, ne modifiez pas vos données pendant la sauvegarde. Un fichier sera retransféré plusieurs fois s'il est modifié lorsqu'une tâche est en train de transférer le fichier. Si le nombre de nouveaux transferts dépasse la limite autorisé, le fichier n'est pas transféré. De la même manière, si un fichier est déplacé, renommé ou supprimé après l'analyse, la tâche de sauvegarde ne le trouvera pas pendant le transfert.
  4. Configurer les filtres de sauvegarde
    L'appli CloudBackup fournit différentes options de filtrage pour vous aider à ne sauvegarder que les données importantes et ainsi accélérer la tâche de sauvegarde, réduire l'utilisation de votre bande passante et économiser sur vos frais de cloud.

    Vous pouvez configurer les options de filtrage de sauvegarde suivantes :

    (1) Taille du fichier : vous pouvez choisir de ne sauvegarder que les fichiers d'une plage spécifique de tailles de fichiers.
    (2) Date du fichier: vous pouvez choisir de ne sauvegarder que les fichiers créés/modifiés à des dates spécifiques.
    (3) Ignorer les liens symboliques (raccourcis) : une tâche de sauvegarde ne suit pas de lien symbolique pour récupérer des fichiers ou explorer des dossiers ciblés. Lorsque cette option est activée, la tâche de sauvegarde ne transfère pas les fichiers liés, et lorsqu'elle est désactivée, la tâche de sauvegarde transfère les fichiers liés (seulement les fichiers liés, pas les fichiers ciblés par les liens symboliques).
    (4) Inclure les fichiers et dossiers cachés : lorsque cette option est activée, les fichiers et dossiers cachés sont sauvegardés sur le cloud. Vous pouvez la désactiver pour économiser de la bande passante et de l'espace de stockage en cloud, si les fichiers et dossiers cachés peuvent être dérivés des données originales (ex. : les vignettes sont dérivées des fichiers photo et vidéo).
    (5) Type de fichier : vous pouvez choisir de ne sauvegarder que des types de fichier spécifiques (liste blanche) ou sauvegarder tous les types de fichiers sauf certains types (liste noire).
  5. Configurer l'espace de stockage en cloud
    Différents paramètres vous sont présentés selon le stockage en cloud et le compte choisis. Les sections suivantes fournissent des informations détaillées sur chaque technologie de stockage en cloud.

    (1) Microsoft Azure
    Vous devez sélectionner un conteneur et un dossier comme emplacement de destination de vos données sauvegardées. Vous pouvez utiliser un nouveau conteneur et un nouveau dossier. Un dossier ne peut être utilisé que par une tâche. La taille de bloc définit la taille de l'unité de données à transférer. La tâche de sauvegarde créera un objet dans l'espace de stockage en cloud pour chaque fichier sauvegardé.
    La région d'un compte de stockage sous Azure est déterminée à sa création. Vous pouvez également configurer un niveau de protection des données pour votre compte Azure Storage dans la console de gestion Azure Storage. Si vous décidez de réduire le niveau de protection, la fiabilité de vos données sera réduite par rapport au stockage en cloud standard, si bien que vous risquez de perdre vos données et être dans l'incapacité de restaurer certains de vos fichiers.


    (2) Amazon S3
    Vous devez sélectionner un bucket comme emplacement de destination de vos données sauvegardées. Sélectionner un dossier est facultatif, mais recommandé car la quantité de buckets que vous pouvez créer peut être limitée. Vous pouvez également utiliser un nouveau bucket et un nouveau dossier. Un dossier ne peut être utilisé que par une tâche. Notez que les noms de bucket sont partagés par tous les comptes AWS ; ainsi, vous ne pouvez créer qu'un bucket dont le nom n'est pas utilisé par un compte AWS. Si vous saisissez un nom de bucket appartenant à un autre compte AWS, un message d'erreur apparaît. La tâche de sauvegarde créera un objet dans l'espace de stockage en cloud pour chaque fichier sauvegardé. Si vous choisissez d'utiliser un nouveau bucket, vous pouvez spécifier sa région.

    La taille de multipartie définit la taille de l'unité de données à transférer. Utiliser de grandes tailles de multiparties peut améliorer les vitesses de transfert, étant donné qu'un nombre de connexions réseau moindre sera nécessaire au transfert d'un fichier. Toutefois, les plus grandes tailles de multiparties requièrent la retransmission de plus gros fragments de données lorsqu'une connexion est interrompue. N'utilisez pas de grandes tailles de multiparties si votre réseau n'est pas stable. Par contre, il existe également une limite supérieure pour le nombre de parties de fichiers uniques qu'il vous est possible de transférer selon les spécifications du stockage en cloud. Par exemple, Amazon S3 autorise jusqu'à 10 000 parties. Si vous décidez d'utiliser 32 Mo en tant que taille de multipartie pour votre tâche, la taille maximale d'un fichier unique sera de 320 000 Mo. Il existe également des stockages en cloud compatibles S3 ne prenant pas en charge le transfert multipartie, si bien que la taille maximale d'un fichier ne peut être plus grande que la taille de multipartie configurée. Si vous décidez d'utiliser 32 Mo en tant que taille de multipartie pour votre tâche, la taille maximale d'un fichier unique sera donc de 32 Mo. Consultez votre fournisseur de stockage en cloud pour de plus amples informations.

    Le service Amazon S3 propose également les options RRS (Reduced Redundancy Storage ou stockage à redondance réduite) et SSE (Server Side Encryption ou cryptage côté serveur). Activer RRS vous permet de réduire les frais au détriment de la fiabilité de vos données qui sera réduite par rapport au stockage en cloud standard, si bien que vous risquez de perdre vos données et être dans l'incapacité de restaurer certains de vos fichiers. SSE sert à crypter vos données sur les serveurs d'Amazon. Cette option fournit une protection de base pour vos données, mais elles peuvent toujours être décryptées si quelqu'un possède vos informations d'authentification Amazon S3. Utilisez le cryptage côté client dans la règle de sauvegarde si vous voulez une protection plus sûre.

    L'appli S3 Plus ne prend pas en charge les paramètres de cycles de vie d'objet AWS S3. N'activez pas cette option pour le bucket choisi pour la sauvegarde. L'appli Glacier est recommandée si vous voulez sauvegarder vos données sur Glacier.


    (3) Amazon Glacier
    Vous devez sélectionner un vault comme emplacement de destination de vos données sauvegardées. Vous pouvez également utiliser un nouveau vault. Un vault ne peut être utilisé que par une tâche. La tâche de sauvegarde créera une archive dans l'espace de stockage en cloud pour chaque fichier sauvegardé. Si vous choisissez d'utiliser un nouveau vault, vous pouvez spécifier sa région.

    La taille de multipartie définit la taille des unités de données à transférer. Utiliser de grandes tailles de multiparties peut améliorer les vitesses de transfert, étant donné qu'un nombre de connexions réseau moindre sera nécessaire au transfert d'un fichier. Toutefois, les plus grandes tailles de multiparties requièrent la retransmission de plus gros fragments de données lorsqu'une connexion est interrompue. N'utilisez pas de grandes tailles de multiparties si votre réseau n'est pas stable. Par contre, Amazon Glacier prend en charge jusqu'à 10 000 partie pour le transfert de fichier unique. Par exemple, si vous décidez d'utiliser 32 Mo en tant que taille de multipartie pour votre tâche, la taille maximale d'un fichier unique sera donc de 320 000 Mo.


    (4) Google Cloud Storage
    Vous devez sélectionner un bucket et un dossier comme emplacement de destination de vos données sauvegardées. Vous pouvez également utiliser un nouveau bucket et un nouveau dossier. Un dossier ne peut être utilisé que par une tâche. La tâche de sauvegarde créera un objet dans l'espace de stockage en cloud pour chaque fichier sauvegardé. Si vous choisissez d'utiliser un nouveau bucket, vous pouvez spécifier sa région.

    La taille de fragment définit la taille de l'unité de données à transférer. Utiliser de grandes tailles de fragments peut améliorer les vitesses de transfert, étant donné qu'un nombre de connexions réseau moindre sera nécessaire au transfert d'un fichier. Toutefois, les plus grandes tailles de fragments requièrent la retransmission de plus gros fragments de données lorsqu'une connexion est interrompue. N'utilisez pas de grandes tailles de fragments si votre réseau n'est pas stable.

    Vous pouvez également activer l'option DRA (Durable Reduced Availability ou disponibilité réduite durable) pour réduire les frais au détriment de la fiabilité de vos données qui sera réduite par rapport au stockage en cloud standard, si bien que vous risquez de perdre vos données et être dans l'incapacité de restaurer certains de vos fichiers.


    (5) OpenStack Swift
    Vous devez sélectionner un bucket comme emplacement de destination de vos données sauvegardées. Sélectionner une dossier est facultatif, mais recommandé car la quantité de buckets que vous pouvez créer peut être limitée. Vous pouvez également utiliser un nouveau bucket et un nouveau dossier. Un dossier ne peut être utilisé que par une tâche. La tâche de sauvegarde créera un objet dans l'espace de stockage en cloud pour chaque fichier sauvegardé. Si vous choisissez d'utiliser un nouveau bucket, vous pouvez spécifier sa région.

    La taille de bloc définit la taille de l'unité de données à transférer. Utiliser de grandes tailles de blocs peut améliorer les vitesses de transfert, étant donné qu'un nombre de connexions réseau moindre sera nécessaire au transfert d'un fichier. Toutefois, les plus grandes tailles de blocs requièrent la retransmission de plus gros fragments de données lorsqu'une connexion est interrompue. N'utilisez pas de grandes tailles de blocs si votre réseau n'est pas stable.

    Par contre, il existe également une limite supérieure pour le nombre de blocs utilisé lors du transfert de fichiers uniques selon les spécifications du stockage en cloud. Par exemple, si vous choisissez d'utiliser une taille de multipartie de 32 Mo pour votre tâche, et que le nombre maximal de blocs par fichier est de 1 000, la taille maximale d'un fichier unique sera de 32 000 Mo. Consultez votre fournisseur de stockage en cloud pour de plus amples informations.

    Si les noms des fichiers de vos données sauvegardées contiennent des caractères de plusieurs octets, vous devez activer l'option de codage de nom afin que vos données puissent être correctement stockées dans le stockage en cloud. Lorsque vous restaurez les données, les noms de fichiers originaux seront restaurés par l'appli CloudBackup.


    (6) WebDAV
    Vous devez sélectionner un dossier comme emplacement de destination de vos données sauvegardées. Vous pouvez également utiliser un nouveau dossier. Si les noms des fichiers de vos données sauvegardées contiennent des caractères spéciaux, vous devez activer l'option de codage de nom afin que vos données puissent être correctement stockées dans le stockage en cloud. Lorsque vous restaurez les données, les noms de fichiers originaux seront restaurés par l'appli CloudBackup.


    6. Configurer les options et noms de tâches
    En plus de nommer votre tâche, vous pouvez configurer les options suivantes :

    (1) Délai d'expiration : le nombre maximal de secondes à attendre pour configurer une connexion réseau. Si votre réseau est instable ou si le temps de configuration de la connexion de votre stockage en cloud est plus long, augmentez ce nombre.

    (2) Nombre de nouvelles tentatives : le nombre maximal de tentatives qu'une tâche réalisera pour configurer une connexion réseau ou traiter un fichier. Si votre réseau est instable ou si vos fichiers peuvent être modifiés pendant la sauvegarde, augmentez ce nombre. Notez que si votre service de stockage en cloud peut être connecté mais qu'il signal des erreurs internes, la tâche de sauvegarde effectuera un nombre infini de tentatives pour récupérer la connexion.

    (3) Intervalle entre deux nouvelles tentatives : le nombre de secondes à attendre avant qu'une tâche tente à nouveau une connexion. Utiliser un intervalle entre deux nouvelles tentatives plus long peut aider votre tâche à survivre à des erreurs de connexion passagères ou à des problèmes de disponibilité de stockage.

    (4) Maximum de fichiers ignorés : le nombre maximal de fichiers ne pouvant être transférés. Si ce nombre est dépassé, la tâche s'arrête. Il est recommandé d'utiliser un grand nombre pour assurer le bon déroulement de votre tâche. Toutefois, vous pouvez utiliser un nombre plus petit si vous ne voulez pas prolonger une tâche en échec.

    (5) Fichiers traités simultanément : le nombre maximal de fichiers pouvant être traités simultanément et transférés par une tâche. Vous pouvez obtenir de meilleures vitesses de transfert lorsque vous autorisez plus de fichiers à être traités simultanément. Toutefois, cela consommera plus de ressources système. Réduire ce nombre peut diminuer la charge du système et minimiser l'impact sur les performances lors d'activités système courantes.

    (6) Seuil d'avertissement de l'utilisation du stockage en cloud : vous pouvez récupérer des messages d'erreur si une capacité de stockage en cloud trop importante est utilisée par la tâche de sauvegarde. Ceci vous aidera à contrôler le coût de votre stockage en cloud et à éviter que vos tâches soient mal configurées.

    (7) Seuil d'avertissement de temps d'exécution de tâche : vous pouvez récupérer des messages d'avertissement si votre tâche prend trop de temps. Ceci vous aidera à détecter les problèmes tels que les instabilités ou ralentissements sur le réseau.


    7. Confirmer les paramètres
    Vous pouvez passer en revue tous vos paramètres ici. Pour modifier ces paramètres, utilisez le bouton [Précédent] pour revenir aux pages précédentes.



    8. Terminer
    Votre tâche est créée une fois que vous êtes arrivé sur cette page.

Modifier une tâche de sauvegarde

Vous pouvez modifier les paramètres d'une tâche de sauvegarde en cliquant sur le bouton [Éditer] dans la colonne [Action] de la liste des tâches de sauvegarde. Toutefois, les modifications ne seront appliquées que lors de la prochaine exécution de la tâche. Veuillez également prêter attention aux remarques suivantes :

  1. Modifier l'emplacement de destination de sauvegarde : si vous modifiez l'emplacement de destination de la sauvegarde, par exemple en utilisant un autre compte de cloud ou un autre dossier, toutes vos données devront être à nouveau sauvegardées.
  2. Modifier le nom de la tâche : si vous modifiez le nom de la tâche, vous ne serez pas en mesure de consulter les précédents journaux d'évènements dans la visionneuse de journaux de la tâche, étant donné que les journaux sont enregistrés en utilisant le nom de la tâche comme mot clé.
  3. Modifier la source ou le filtrage : si vous disposez de fichiers sauvegardés sur le stockage en cloud et que vous les excluez par la suite en éditant les sources sélectionnées ou avec le critère de filtrage, ces fichiers seront marqués comme supprimés dans le stockage en cloud, même si leur copie locale est toujours disponible.
  4. Modifier les règles ou les options de stockage en cloud : la plupart des options ne peuvent être appliquées à des fichiers sauvegardés dans le stockage en cloud. Par exemple, si vous modifiez le niveau de compression de bas à haut, les fichiers sauvegardés en utilisant un bas niveau de compression resteront inchangés. Ils seront remplacés par des fichiers présentant un plus haut niveau de compression seulement si leur copie locale est à nouveau transférée sur le stockage en cloud. Pour forcer le renouvellement des fichiers sauvegardés dans le stockage en cloud, exécutez une sauvegarde complète en désactivant l'option « Ne sauvegarder que les fichiers mis à jour ».

Afficher l'état de la tâche de sauvegarde

Vous pouvez examiner en détail l'état et les journaux d'une tâche de sauvegarde en cliquant sur le bouton [Afficher les journaux] dans la colonne [Action] de la liste des tâches de sauvegarde.

  1. État : vous pouvez voir l'état de la tâche et des statistiques complètes ici. Prenez en compte les éléments suivants lorsque vous lisez les statistiques :

    (1) Avant que l'analyse ne soit terminée, de nombreuses statistiques sont indisponibles.

    (2) La différence dans le nombre de fichiers entre ceux qui sont analysés et ceux qui doivent être transférés est due au filtrage et à la sauvegarde par incréments. Par exemple, il peut y avoir 500 fichiers dans les dossiers sélectionnés, mais seulement 5 fichiers sont modifiés et doivent être transférés.

    (3) La différence entre le nombre de fichiers à transférer et transférés est due à l'échec du transfert du fichier vers le stockage en cloud. Cela pourrait être à cause de certains fichiers qui sont en cours de modification pendant le transfert de données et qui sont par conséquent ignorés. Ou bien cela peut être dû au fait que stockage en cloud n'est pas accessible lors de la sauvegarde des fichiers.

    (4) Il pourrait y avoir des différences dans la taille des fichiers même si le nombre de fichiers est identique. Cela pourrait s'expliquer par le fait que les fichiers sont modifiés après l'analyse ou bien que les fichiers sont compressés avant d'être transférés vers le stockage en cloud.

    (5) Si le nombre d'erreurs dépasse le nombre maximal de fichiers ignorés, la tâche s'interrompt.
  2. Évènements : vous pouvez voir l'historique d'évènements de la tâche ici. Il inclut également les erreurs qui se sont produites pendant l'exécution de la tâche.
  3. Transfert : vous pouvez voir la liste des fichiers en cours de transfert actuellement.
  4. Historique : vous pouvez voir la liste des exécutions de tâches de l'historique.

Supprimer une tâche de sauvegarde

Vous pouvez supprimer une tâche de sauvegarde en cliquant sur le bouton [Supprimer] dans la colonne [Action] de la liste des tâches de sauvegarde. Toutefois, les données sauvegardées dans le stockage en cloud seront conservées même si la tâche de sauvegarde est supprimée. Vous pouvez activer l'option « Nettoyer les données supprimées sur le cloud » dans la sauvegarde et modifier son dossier source en dossier vide. Lorsque la tâche de sauvegarde sera exécutée, elle supprimera les données correspondantes dans le cloud. Une méthode alternative consiste à utiliser la console de gestion de votre stockage en cloud ou d'autres utilitaires pour supprimer les données sauvegardées.

Restaurer

L'appli CloudBackup vous permet de créer une tâche de restauration pour restaurer les données depuis une tâche de sauvegarde ou depuis un emplacement spécifié sur le stockage en cloud. Lorsque vous effectuez une restauration depuis une tâche de sauvegarde, la tâche de restauration utilise la base de données de métadonnées associée à la tâche de sauvegarde pour récupérer les données depuis le cloud. La base de données de métadonnées fournit des informations sur l'emplacement de téléchargement des fichiers et sur les noms et attributs des données sauvegardées. Lorsque vous restaurez depuis le cloud, une tâche de restauration doit d'abord récupérer la base de données de métadonnées depuis le stockage en cloud, puis suivre les informations de la base de données de métadonnées pour télécharger les fichiers.

Afficher les tâches de restauration

Vous pouvez créer plusieurs tâches de restauration avec différents paramètres de timing d'exécution et configurations dans l'appli CloudBackup. Ces tâches de restauration sont présentées dans une liste avec l'état et les informations de base. Vous pouvez appuyer sur les boutons [Action] pour démarrer et arrêter manuellement une tâche, modifier les paramètres d'une tâche, afficher l'état d'une tâche et supprimer une tâche.

Créer une tâche de restauration

L'appli CloudBackup vous permet de créer une tâche de sauvegarde via un assistant en suivant ces étapes :

  1. Sélectionner la source
    Vous pouvez créer une tâche pour restaurer les données en vous basant sur l'une des tâches de sauvegarde du même Turbo NAS ou du stockage en cloud.

    (1) Depuis une tâche de sauvegarde
    Si vous choisissez la restauration depuis une tâche de sauvegarde, sélectionnez la tâche de sauvegarde. Elle sert à restaurer des données supprimées et des versions précédentes, ou à restaurer des données archivées. Votre restauration ne peut s'effectuer correctement si votre tâche de sauvegarde s'est bien terminée. Vous pouvez sélectionner les dossiers à restaurer à la prochaine étape, car la tâche de restauration peut utiliser les métadonnées stockées localement pour présenter le contenu de vos données sauvegardées. Si vous activez « Ignorer les fichiers/dossiers supprimés », les données de sauvegarde marquées comme supprimées ne seront pas restaurées.


    (2) Depuis le cloud
    Si vous souhaitez restaurer les données sauvegardées depuis un autre Turbo NAS, sélectionnez la restauration depuis le cloud. Elle sert à la récupération après sinistre ou à migrer des données depuis un autre Turbo NAS. Toutefois, si aucunes métadonnées n'existent localement sur le NAS, vous serez dans l'incapacité de sélectionner les dossiers à restaurer, et toutes les données de sauvegarde seront restaurées. Vous pouvez sélectionner « métadonnées uniquement » lorsque vous créez une tâche de restauration pour restaurer les métadonnées, et une fois la tâche terminée, vous pouvez l'éditer et sélectionner les dossiers à restaurer. La procédure de restauration en deux étapes vous aide à définir la priorité des données à restaurer. Si vous activez « Ignorer les fichiers/dossiers supprimés », les données de sauvegarde marquées comme supprimées ne seront pas restaurées.

    Prenez en compte les éléments suivants lors d'une restauration depuis le cloud :
    • Les droits d'accès aux données sont préservés par les ID d'utilisateur et de groupe, pas les noms ; aussi un mappage correct entre les ID et les noms est nécessaire pour faire fonctionner correctement les contrôles de droits d'accès.
    • L'appli CloudBackup télécharge uniquement les fichiers sauvegardés dans le stockage en cloud par l'appli CloudBackup. Une base de données de métadonnées est transférée vers le stockage en cloud pour chaque tâche de sauvegarde, et une tâche de sauvegarde utilise la base de données pour reconnaître les fichiers sauvegardés dans le stockage en cloud, au lieu de télécharger tous les fichiers du stockage en cloud. Ainsi, si vous vous servez d'autres utilitaires pour stocker les données sur l'emplacement de destination d'une tâche de sauvegarde, vous ne pourrez pas récupérer les données par les tâches de sauvegarde.
    • L'appli CloudBackup ne prend pas en charge actuellement la restauration de fichiers uniques. Toutefois, étant donné que les données de sauvegarde dans le stockage en cloud sont organisées en fonction de sa structure de dossiers et les chemins d'accès locaux, vous pouvez vous servir d'autres utilitaires pour parcourir les données de sauvegarde afin de télécharger les fichiers dont vous avez besoin. Cependant, il vous faudra décompresser manuellement et décrypter les données une fois les fichiers téléchargés.
    Si vous utilisez Glacier comme stockage en cloud, prenez en compte les éléments suivants lors d'une restauration depuis le cloud :
    • Étant donné qu'il va d'abord vous falloir télécharger la base de données de métadonnées puis les fichiers sauvegardés, vous devrez patienter 8 à 10 heures avant de voir vos premiers fichiers restaurés dans la mesure où télécharger un fichier depuis Glacier prend 4 à 5 heures.
    • Comme Amazon met à jour l'inventaire du vault approximativement une fois par jour, lorsqu'une tâche de sauvegarde est terminée, vous devez patienter au moins un jour avant de pouvoir réussir à restaurer vos données depuis le cloud.
    • Amazon offre des quotas de récupération gratuits chaque mois. Vous pouvez transférer les contrôles de taux ou restaurer uniquement les dossiers sélectionnés pour contrôler votre budget.
    • Comme Glacier est un type particulier de stockage en cloud, veillez à vous familiariser avec en visitant sa page de FAQ : http://aws.amazon.com/glacier/faqs/.
  2. Sélectionner les dossiers
    Vous pouvez sélectionner les dossiers à restaurer si les métadonnées vous sont disponibles localement.
  3. Sélectionner l'emplacement de destination des données restaurées
    Vous pouvez choisir de restaurer les données à leur emplacement d'origine ou dans un autre dossier défini. Notez que restaurer les données à leur emplacement d'origine ne fonctionne sue si les données sont restaurées sur le même NAS et si tous les dossiers partagés racines existent encore.
  4. Configurer la planification et les options de restauration
    Vous pouvez configurer la planification et diverses options de restauration ici pour la tâche de restauration. La plupart des options sont les mêmes que les options de sauvegarde, comme la gestion des erreurs. Pour la restauration, vous devez sélectionner la manière dont la tâche gère les données existantes. Vous pouvez ignorer la restauration de fichiers, renommer des fichiers existants ou écraser des fichiers existants.
  5. Configurer le nom de la tâche
    L'étape finale consiste à configurer le nom de la tâche.
  6. Confirmer les configurations
    Vous pouvez passer en revue tous vos paramètres ici. Pour modifier ces paramètres, utilisez le bouton [Précédent] pour revenir aux pages précédentes.
  7. Terminer
    Votre tâche est créée une fois que vous êtes arrivé sur cette page.

Modifier une tâche de restauration

Vous pouvez modifier les paramètres d'une tâche de restauration en cliquant sur le bouton [Éditer] dans la colonne [Action] de la liste des tâches de restauration. Toutefois, les modifications ne seront appliquées que lors de la prochaine exécution de la tâche.

Vous pouvez choisir de ne restaurer que les données d'une tâche de sauvegarde ayant terminé de restaurer sa base de données de métadonnées, et vous pouvez sélectionner les dossiers de vos données de sauvegarde pour al restauration. Si vos données de sauvegarde présentes dans le stockage en cloud ont été modifiées, vous devez à nouveau restaurer les métadonnées pour récupérer les données actualisées.

Afficher l'état de la tâche de restauration

Vous pouvez examiner en détail l'état et les journaux d'une tâche de restauration en cliquant sur le bouton [Afficher les journaux] dans la colonne [Action] de la liste des tâches de restauration. De la même manière que les tâches de sauvegarde, vous pouvez voir l'état, les événements, les fichiers transférés et l'historique d'une tâche de restauration.

Supprimer une tâche de restauration

Vous pouvez supprimer une tâche de restauration en cliquant sur le bouton [Supprimer] dans la colonne [Action] de la liste des tâches de restauration. Supprimer une tâche de sauvegarde ne modifie pas vos données de sauvegarde/restaurées.

Divers

Contrôle du taux de transfert

L'appli CloudBackup vous permet de configurer des limites de transfert de données pour chaque compte. Les taux maximum de transfert et de téléchargement peuvent être configurés séparément. Vous pouvez également configurer l'intervalle de temps et les jours de la semaine auxquels appliquer les limites. Par exemple, vous pouvez l'activer uniquement pendant les heures et jours de semaines ouvrables pour éviter de saturer votre bande passante Internet et réduire l'impact sur les performances d'une utilisation courante d'Internet. Elle permet également de réduire les coûts de vos services de cloud si l'on vous propose un quota gratuit d'accès aux données sur une période limitée.

Proxy HTTP

L'appli S3 Plus prend en charge le proxy HTTP. Appuyez sur le bouton affichant une icône de roue sur le coin supérieur droit de la fenêtre de l'appli pour ouvrir la fenêtre des paramètres. Vous pouvez utiliser soit les paramètres de proxy de votre système, soit des paramètres de proxy indépendants pour votre appli S3 Plus. Toutefois, assurez-vous que votre serveur proxy satisfait les exigences suivantes :

  1. Il ne s'agit pas d'un serveur proxy SOCKS
  2. Prend en charge HTTPS
  3. Prend en charge le transfert de fichiers
  4. Prend en charge la connexion prolongée
  5. Parfaitement compatible avec HTTP 1.1

Rapports de débogage

L'appli CloudBackup génère en interne des journaux de débogage pour faciliter le dépannage. Cliquez sur le bouton [i] dans le coin supérieur droit de la fenêtre de l'appli. Une petite fenêtre apparaît avec les informations de version ainsi que le bouton [Générer un rapport de débogage]. Appuyez sur le bouton pour télécharger le fichier du journal de débogage et l'envoyer au service d'assistance de QNAP accompagné des détails de votre problème.

Utilitaires de stockage en cloud

En plus d'utiliser l'appli CloudBackup pour accéder à vos données dans le stockage en cloud, il existe également de nombreuses applications qui vous aideront à gérer vos données. En voici quelques-unes à titre d'information :

  • Cloudberry Lab (http://www.cloudberrylab.com/): Navigateur S3, Glacier, Azure, Google Cloud et OpenStack pour Windows.
  • Cyberduck (https://cyberduck.io/) : Navigateur S3, Azure, Google Cloud, OpenStack, WebDAV pour Windows et Mac
  • Duplicati (http://www.duplicati.com/) : Client de sauvegarde S3 et OpenStack pour Windows et Linux
  • NetDrive (http://www.netdrive.net/) : Montez un serveur WebDAV comme un disque dur sous Windows.
  • S3 Browser (http://s3browser.com/) : Client S3 Windows
  • S3cmd (http://s3tools.org/) : Logiciel client en lignes de commandes pour S3 sous Linux
  • Cloud Explorer (https://github.com/rusher81572/cloudExplorer) : Navigateur S3 pour Windows, Mac et Linux
  • s3fs (https://code.google.com/p/s3fs/) : Système de fichiers basé sur FUSE soutenu par S3. Montez un bucket comme une lecture/écriture système de fichier local.
Date de sortie: 2015-02-17
Ont-elles été utiles pour vous ?
Merci pour votre commentaire.
Merci pour votre commentaire. Veuillez contacter support@qnap.com si vous avez des questions.