QNAP Systems, Inc. - Network Attached Storage (NAS)

Language

Support

Héberger des services de stockage objet compatibles S3 et OpenStack sous QTS.

Introduction

Généralités

L'application Object Storage Server (OSS) de QNAP permet aux Turbo NAS de QNAP de prendre en charge l'accès aux données via les protocoles de stockage objet compatibles S3 et OpenStack, qui sont actuellement les normes les plus répandues pour l'accès au stockage sur cloud. L'appli OSS renforce l'accessibilité et la compatibilité de votre Turbo NAS, en vous permettant de profiter d'un nombre croissant d'applications polyvalentes conçues pour le stockage objet sur cloud, y compris la sauvegarde, l'archivage, la distribution de contenu et la gestion de documents. À l'heure où le stockage sur cloud gagne encore en popularité, il est logique que la plupart des nouvelles applications soient conçues pour le stockage sur cloud. Celles-ci vous permettent d'utiliser un Turbo NAS et vos applications à des fins de production ou de test. Vous pouvez également migrer vos données présentes sur un stockage sur cloud public vers votre Turbo NAS sans devoir réécrire vos applications.

L'appli OSS propose un accès aux données véritablement unifié; vous permettant ainsi d'accéder à un fichier à l'aide des protocoles de stockage objet, et d'accéder à un objet via les protocoles de partage de fichiers sur réseau (dont SMB/CIFS, NFS, FTP et WebDAV). Par exemple, vous pouvez utiliser SMB/CIFS sur des réseaux locaux afin d'accéder à vos fichiers et de les gérer sur le Turbo NAS, et pour fournir un accès aux données par Internet au même ensemble de fichiers via les protocoles de stockage objet. Vous pouvez également contrôler quels utilisateurs du Turbo NAS sont autorisés à accéder aux données via les protocoles de stockage objet, et avoir plusieurs clés d'accès pour chaque utilisateur. Vous pouvez également contrôler quels dossiers partagés peuvent être mappés vers un compte de stockage objet, et quels utilisateurs sont autorisés à accéder au compte de stockage. En intégrant l'accès aux fichiers par le réseau et le stockage objet, l'appli OSS simplifie et rend plus sûre l'hébergement de services de stockage objet sous QTS.

Fonctionnalités principales

  • Prend en charge les protocoles de stockage objet compatibles S3 et OpenStack
  • Prend en charge les objets volumineux par manifeste statique et dynamique pour OpenStack, et multipartie pour S3
  • Prend en charge l'accès au stockage unifié aux fichiers via des protocoles objet et protocoles de fichiers sur réseau
  • Prend en charge le contrôle d'accès aux niveaux utilisateur et dossier partagé
  • Permet aux utilisateurs du domaine d'accéder au stockage objet
  • Prend en charge jusqu'à 20 paires de clés d'accès par utilisateur du NAS
  • Prend en charge l'accès via un serveur de stockage objet autonome ou l'hôte virtuel du serveur web QTS
  • Prend en charge les contrôles d'accès publics et privés pour les conteneurs
  • Prend en charge l'affichage de statistiques d'accès au stockage objet sur un tableau de bord
  • Prend en charge la journalisation des opérations d'administration afin d'évaluer et de tracer les modifications apportées à la configuration

Veuillez noter : L'appli OSS n'est compatible qu'avec un Turbo NAS x86 fonctionnant sous QTS 4.1 ou version ultérieure.

Stockage objet

Organisation des données

Le stockage objet est une nouvelle manière d'organiser les données en traitant et en manipulant des unités distinctes de données appelées objets. De la même manière qu'un fichier, chaque objet est un flux de données binaires définies par l'utilisateur. Toutefois, contrairement aux fichiers, les objets ne sont pas organisés selon une hiérarchie de dossiers et ne sont pas identifiés par leur chemin d'accès dans la hiérarchie. Chaque objet est associé à une clé constituée d'une chaîne lors de sa création. Cette clé vous permet de retrouver une objet en interrogeant le stockage objet. Par conséquent, tous les objets sont organisés dans un espace nom fixe. C'est-à-dire qu'il n'y a aucun dossier au sein d'un autre dossier, et qu'aucune opération ne permet de déplacer un dossier. Cette organisation élimine la dépendance entre les objets mais préserve la fonctionnalité essentielle d'un système de stockage : stocker et retrouver des données. Cette organisation des données offre une forte évolutivité et une grande disponibilité du stockage.

Il y a deux niveaux de base distincts dans l'espace nom des objets : compte de stockage et conteneur. Chaque compte de stockage correspond à une identité de comptabilité et de facturation, de la même manière qu'un volume de stockage. Les conteneurs peuvent être créés dans un compte de stockage afin de fournir une solution basique de groupage des objets, et pour fournir plusieurs espaces nom. Comme nous l'avons évoqué, il n'y a pas d'autre conteneurs à l'intérieur d'un conteneur.

Accès aux données

Le protocole permettant d'accéder au stockage objet est l'API RESTful, basé sur HTTP/HTTPS, et peut être utilisé dans la plupart des environnements réseau. L'API de stockage objet d'OSS est compatible avec les deux API de stockage objet : S3 et OpenStack. S3 correspond au service web d'Amazon Simple Storage Service, soit l'un des services de stockage sur cloud les plus connus et utilisés. Le stockage objet OpenStack (auparavant appelé Swift) est un projet open source majeur soutenu par de nombreux fournisseurs dont IBM, HP et Red Hat. OpenStack est également une solution prometteuse non seulement pour l'hébergement de services cloud publics, mais aussi pour les clouds privés. Grâce à la prise en charge des deux API, OSS vous permet de tirer profit d'une large gamme d'applications et de migrer des données entre deux API.

Cependant, étant donné que le stockage objet est une technologie en évolution, OSS ne prend pas en charge toutes les fonctionnalités de S3 et OpenStack. Reportez-vous à la liste des fonctionnalités prises en charge par l'API dans ce document.

Pour de plus amples informations sur les API de stockage objet, visitez les liens suivants :

Stockage unifié

Pour simplifier l'administration des services de stockage objet, OSS prend en charge le mappage suivant entre les entités de stockage dans le stockage objet et le stockage de fichiers sur le réseau :

  • Mappage des comptes de stockage vers les dossiers partagés
  • Mappage de conteneurs vers les dossiers de plus haut niveau dans un dossier partagé
  • Mappage d'objets vers des fichiers

Par exemple, lorsqu'il y a un dossier partagé, un compte de stockage correspondant existe. Et lorsque vous créez un dossier au plus haut niveau par SMB/NFS dans un dossier partagé, vous créez également un conteneur pour le compte de stockage dans OSS. Grâce à la structure unifiée, un fichier présent dans un dossier partagé peut être mis en adresse par les protocoles de stockage objet en utilisant le chemin d'accès du fichier comme sa clé d'objet. Si vous modifiez le chemin d'accès d'un fichier en renommant ou en déplaçant le fichier via des protocoles de fichiers réseau, sa clé d'objet sera également modifiée en conséquence. Un dossier dans le système de fichiers sera accédé comme un objet de zéro octet dans le stockage objet, son chemin d'accès étant également sa clé d'objet.

Vous êtes libre de choisir les méthodes d'accès qui correspondent à vos besoins, car vos données peuvent être gérées et sont accessibles aussi bien par des opérations de fichier que d'objet.

Remarque : La plupart des applications client de stockage objet sont conçues pour les services généraux de S3 et OpenStack ; et pour améliorer leur compatibilité, ces services empêchent les utilisateurs d'utiliser des caractères non ASCII pour le nom des comptes de stockage, conteneurs et objets. Pour assurer qu'OSS puisse fonctionner avec les applications client, n'utilisez que des caractères ASCII lorsque vous nommez les entités (ex. : comptes de stockage et conteneurs) auxquelles accéderont les services de stockage objet.

Contrôle d'accès

Les protocoles de stockage objet sont accessibles à l'aide de clés d'accès qui remplacent les noms d'utilisateur et mots de passe conventionnels afin de réduire l'exposition des informations d'authentification de l'utilisateur et ainsi améliorer la sécurité. Pour accroître la sécurité, les utilisateurs ne peuvent pas accéder aux données via les protocoles de stockage objet par défaut ; il vous faut explicitement ajouter des utilisateurs à partir de comptes locaux de votre Turbo NAS ou de serveurs du domaine à la liste d'utilisateurs d'OSS, et créer des clés pour ces utilisateurs.

Étant donné que le stockage objet est conçu pour l'accès par Internet, les dossiers partagés ne sont pas accessibles par les protocoles de stockage objet par défaut pour des raisons de sécurité. Ainsi, il vous faut autoriser explicitement les comptes de stockage (dossiers partagés) auxquels peuvent accéder les utilisateurs d'OSS. Même si un utilisateur a la permission d'accéder à un dossier partagé via des protocole de fichier réseau (comme FTP), ils ne peuvent accéder au compte de stockage correspondant avant que vous ne les ayez ajoutés à al liste de permissions pour ce compte de stockage dans OSS.

Le propriétaire des objets transférés sera attribué à l'utilisateur disposant des clés d'accès permettant de réaliser l'opération. Toutefois, pour des raisons de simplicité, les permissions avancées (ACL) pour les fichiers et dossiers ne seront pas appliquées au service de stockage objet.

Objets volumineux

OSS prend en charge l'accès aux fichiers volumineux via Multipart Upload pour les API compatibles S3 et Large Objects pour l'API de stockage OpenStack.

S3 Multipart Upload vous permet de transférer un objet unique en plusieurs parties. Une fois toutes ces parties transférées, les données sont présentées sous la forme d'un objet unique.

OpenStack Large Object comprend deux types d'objet : les objets segment qui stockent le contenu de l'objet, et un objet manifeste qui relie les objets segment dans un unique objet volumineux logique. Lorsque vous téléchargez un objet manifeste, le contenu des objets segment est mis en chaîne et retourné dans le corps de réponse de la requête. OSS prend en charge deux types d'OpenStack Large Object : Static Large Object (SLO) et Dynamic Large Object (DLO).

Grâce à cette fonctionnalité, vous pouvez scinder vos objets volumineux en parties et transférer plusieurs parties en parallèle. Votre vitesse de transfère peut s'en trouver améliorée en tirant profit du parallélisme. Si le transfert d'une partie échoue, il vous suffit de le relancer sans devoir retransmettre l'intégralité de l'objet.

Remarque : OSS stocke chaque partie (partie S3 ou segment OpenStack) dans un fichier. Vous ne pouvez pas utiliser d'autres protocoles que les protocoles de stockage objet pour accéder à un objet volumineux.

Utilisation de l'appli OSS

Généralités

OSS a été développé sur la base du projet OpenStack Swift, et est optimisé pour QTS en termes de performances et de simplicité. Vous pouvez réaliser les étapes suivantes pour commencer à accéder à votre Turbo NAS de al même manière qu'un service de stockage sur cloud :

  1. Installez l'appli OSS depuis l'App Center de QTS
  2. Ajoutez les utilisateurs du Turbo NAS à la liste d'utilisateurs d'OSS
  3. Créez des clés d'accès pour l'es utilisateurs d'OSS
  4. Configurez les permissions d'accès pour les comptes de stockage
  5. Utilisez des outils compatibles S3 ou OpenStack pour accéder aux données via des protocoles de stockage objet

Installation et lancement de l'application OSS

Pour installer OSS sur votre Turbo NAS, connectez-vous à l'interface web de QTS en tant qu'administrateur. Rendez-vous ensuite dans « App Center », trouvez « Object Storage Server (Serveur de stockage objet) », puis cliquez sur « Add to QTS (Ajouter à QTS) ». Après avoir téléchargé et installé OSS, vous pouvez voir son icône sur votre bureau QTS et dans le menu Quick Start (Démarrage rapide). Cliquez sur « Object Storage Server (Serveur de stockage objet) » pour ouvrir son interface de gestion.

Menu principal

Vous pouvez basculer entre les pages web de l'interface de gestion principale en cliquant sur les options du menu situé à gauche. Vous trouverez ci-dessous un résumé des fonctions de chaque option de menu :

Dashboard (Tableau de bord) :
(1) Afficher les statistiques du stockage objet
(2) Activer/Désactiver le service de stockage objet
(3) Afficher l'URL des points de terminaison de service

User (Utilisateur) :
(1) Gestion des utilisateurs qui peuvent utiliser le service de stockage objet pour accéder aux données
(2) Gestion des informations d'accès des utilisateurs (clés d'accès)

Storage Account (Compte de stockage) :
(1) Gestion des comptes de stockage accessibles par les utilisateurs
(2) Création et suppression de comptes de stockage
(3) Afficher l'utilisation de la capacité de chaque compte de stockage

Container (Conteneur) :
(1) Création et suppression de conteneurs
(2) Activer l'accès anonyme pour les conteneurs
(3) Afficher l'utilisation de la capacité de chaque conteneur

Service Endpoint (Point de terminaison de service) :
(1) Choisir d'utiliser le serveur intégré ou le serveur web QTS
(2) Configurer le port de service du serveur intégré
(3) Configurer le nom d'hôte virtuel du service

Dashboard

OSS fournit un tableau de bord permettant d'afficher les statistiques et les points de terminaison du service de stockage objet. C'est ici que vous pouvez activer ou désactiver le service. Les statistiques sont fournies pour l'heure, le jour et la semaine passé(e). Comme chaque compte de stockage est mappé à un dossier partagé (et que les sous-dossiers de plus haut niveau d'un dossier partagé sont mappés à des conteneurs), vous pouvez voir des chiffres différents de zéro avant d'accéder aux données via les protocoles de stockage objet. Les méthodes GET, HEAD, OPTION, POST, PUT et DELETE sont des méthodes HTTP utilisées dans l'API de stockage objet, et le tableau de bord affiche le nombre d'utilisations de chaque méthode ainsi que le nombre d'octets transférés.

Gestion des utilisateurs

Pour permettre à un utilisateur d'accéder aux données via les protocoles de stockage objet, appuyez sur le bouton [Add (Ajouter)] pour sélectionner des utilisateurs du Turbo NAS sur la page de gestion des utilisateurs. Lorsque vous sélectionnez des utilisateurs du Turbo NAS, vous pouvez choisir d'ajouter des utilisateurs de domaine si votre Turbo NAS est configuré pour une authentification de compte par AD ou LDAP. Vous pouvez également supprimer n'importe quel utilisateur de la liste.

Après avoir ajouté un utilisateur, celui-ci peut accéder aux services de stockage objet à l'aide de son nom d'utilisateur et son mot de passe. Toutefois, il est plus sécurisé d'utiliser des clés d'accès.

Remarque : Après avoir supprimé un utilisateur de Turbo NAS via le Panneau de configuration de QTS, l'utilisateur et ses clés d'accès restent valides. Vous devez également supprimer l'utilisateur de la liste d'utilisateurs d'OSS.

Gestion des clés d'accès

Vous pouvez créer des clés d'accès pour les utilisateurs une fois ceux-ci ajoutés à la liste d'utilisateurs d'OSS. Vous utiliserez les clés d'accès dans les applications pour accéder aux données via les protocoles de stockage objet, et l'application accèdera aux données au nom du propriétaire de la clé d'accès.

OSS fournit plusieurs clés d'accès pour un utilisateur donné. Si l'une de ces clés est compromise, vous pouvez supprimer celle-ci sans affecter les autres applications utilisant différentes clés d'accès. Le remplacement des anciennes clés d'accès par de nouvelles est une pratique sécuritaire courante.

Cliquez sur le bouton [Property (Propriété)] d'une clé d'accès pour afficher les détails. À cause des différents protocoles, le point de terminaison de service et la terminologie de S3 et OpenStack sont différents. Pour OpenStack, le point de terminaison du service est l'URL de son service d'authentification ; et pour S3, le point de terminaison de service est l'URL de son service de stockage objet. Pour accéder aux données via le protocole OpenStack, vous utilisez un nom d'utilisateur et une clé d'API, et pour utiliser le protocole S3, vous utilisez une clé d'accès et une clé secrète.

De par la nature multipositionnelle du stockage objet, vous devez inclure le compte de stockage dans votre nom d'utilisateur OpenStack et dans votre clé d'accès S3. Par exemple, si votre identifiant de clé OSS est « bB9MSEIrXEYFGcxXdW7f » et que le nom du compte de stockage auquel vous souhaitez accéder est « cloudvault », votre nom d'utilisateur OpenStack ou la clé d'accès S3 sera « cloudvault:bB9MSEIrXEYFGcxXdW7f ». Notez que vous ne pouvez utiliser ceci que pour accéder au compte de stockage « cloudvault ».

Gestion des comptes de stockage

Cliquez sur l'option [Storage Account (Compte de stockage)] située dans le menu de gauche d'OSS pour gérer les comptes de stockage. Vous verrez vos dossiers partagés dans une liste de comptes de stockage ; ceci est dû au fait que les comptes de stockage sont équivalents aux dossiers partagés. Vous pouvez également créer un compte à cet endroit en appuyant sur le bouton [Create (Créer)]. Un dossier partagé correspondant sera créé avec les paramètres de dossier partagé par défaut. Vous pouvez également supprimer des comptes de stockage en les sélectionnant et en appuyant sur le bouton [Delete (Supprimer)], ce qui aura aussi pour effet de supprimer les dossiers partagés correspondants.

Remarque : Certains dossiers partagés par défaut (home, homes, USB et TMBackup) ne sont pas accessibles en tant que comptes de stockage. Les statistiques de stockage objet excluront également ces dossiers partagés.

Pour configurer les permissions d'accès pour un compte de stockage, appuyez sur son icône [Permission] dans la colonne Action, puis ajoutez des utilisateurs à la liste. Les seuls utilisateurs pouvant être ajoutés sont ceux qui ont été ajoutés à la liste d'utilisateurs d'OSS. Une fois que vous avez autorisé un utilisateur à accéder à un compte de stockage, toutes les clés d'accès détenues par l'utilisateur peuvent être utilisées pour accéder à son compte de stockage.

Les protocoles de stockage objet fournissent une API permettant de consulter l'utilisation des comptes de stockage et des conteneurs. Ce comptage n'est réalisé que périodiquement car calculer les statistiques consomme du temps et des ressources système. Vous pouvez choisir l'heure/date de ces calculs statistiques.

Gestion des conteneurs

Vous pouvez cliquer sur l'option [Container (Conteneur)] située dans le menu de gauche d'OSS pour gérer les conteneurs. Un conteneur est un dossier de plus haut niveau dans un dossier partagé. Vous pouvez cliquer sur un compte de stockage pour lister tous ses conteneurs, et également supprimer ou créer des conteneurs.

Remarque : Certains répertoires de plus haut niveau dans le dossier partagé ne sont pas accessibles en tant que conteneurs : Les dossiers cachés et @Recycle, tmp, async_pending Les statistiques de stockage objet excluront également ces dossiers de plus haut niveau.

Un conteneur public permet d'accéder anonymement à tous les objets qu'il contient. Cela peut s'avérer utile lorsque vous voulez que quelqu'un télécharge un grand nombre de fichiers, ou qu'il héberge des sites web en utilisant les fichiers du conteneur. Pour ce faire, choisissez le conteneur et modifiez sa permission Private (Privé) en Public en appuyant sur le bouton [Permission]. L'URL du conteneur public ressemblera à ceci : « http://nas_ip_address:oss_service_port/v1/AUTH_storage_account_name/file_path ».

Points de terminaison de service

OSS offre des services d'accès aux données via un serveur intégré, et également via le serveur web de QTS en utilisant un hôte virtuel. Lorsque vous utilisez le serveur intégré d'OSS, vous pouvez configurer son port. Cependant, il ne prend pas en charge HTTPS. Si vous utilisez le serveur web de QTS, vous devez configurer le nom d'hôte virtuel, et les ports de vos services de stockage objet seront identiques à votre serveur web QTS. Il peut également prendre en charge HTTPS. Si vous utilisez un nom d'hôte virtuel, vos applications client de stockage objet ne peuvent accéder au service de stockage objet que via FQDN.


Rapports de débogage

L'appli OSS génère des journaux de débogage pour faciliter le dépannage. Cliquez sur le bouton [i] dans le coin en haut à droite de la fenêtre d'OSS. Une petite fenêtre apparaît avec les informations de version ainsi que le bouton [Generate debug report (Générer un rapport de débogage)]. Appuyez sur el bouton pour télécharger le fichier du journal de débogage et l'envoyer à l'équipe du service clientèle de QNAP.

Protection des données

L'appli OSS ne réplique pas les objets, mais vous pouvez protéger les données en stockant les objets dans un volume protégé par RAID. Le RAID offre de meilleures performances et une meilleure efficience de stockage qu'une protection reposant sur la réplication. Pour faire face à un sinistre, vous pouvez utiliser RTRR ou rsync afin de répliquer tous vos objets vers un Turbo NAS distant ou des applications NAS CloudBackup et sauvegarder vos objets sur des services de cloud public. Pour la sécurité des données, vous pouvez utiliser le cryptage de volume fourni par QTS et crypter vos objets.

Accéder au stockage objet

Via CloudBerry Explorer

Cloudberry Lab propose une série d'applications de bureau permettant d'accéder à des données et de les gérer dans divers environnements de stockage sur cloud. Voir ci-dessous pour la configuration des connexions au service OSS. Vous pouvez visiter http://www.cloudberrylab.com/ pour de plus amples informations.

S3 Explorer

  1. Cliquez sur [File (Fichier)]->[S3 Compatible]->[S3-Compatible] pour ouvrir la fenêtre de configuration de connexion.
  2. Saisissez l'adresse IP ou le FQDN de votre Turbo NAS ainsi que le numéro de port du stockage objet dans le champ « Service point (Point de service) », la clé d'accès et la clé secrète. Si vous utilisez un hôte virtuel, il vous faudra configurer le DNS ou modifier le fichier d'hôtes de votre ordinateur pour mapper le nom d'hôte virtuel à l'adresse IP de votre Turbo NAS. Si vous choisissez d'utiliser SSL pour crypter le transfert de données, un message d'avertissement apparaît lorsque votre Turbo NAS utilise un certificat SSL auto-signé.
  3. Appuyez sur [Test Connection (Tester la connexion)] pour vérifier que les paramètres fonctionnent, puis cliquez sur [OK] pour fermer la fenêtre. Vous pouvez maintenant l'utiliser pour accéder à vos données.

OpenStack Storage Explorer

  1. Cliquez sur [File (Fichier)]->[OpenStack] pour ouvrir la fenêtre de configuration de connexion.
  2. Saisissez l'URL de votre point de terminaison de service OpenStack OSS, ainsi que l'adresse IP exacte ou le FQDN de votre Turbo NAS et le numéro de port du service de stockage objet dans le champ « Authentication Service (Service d'authentification) », et également le nom d'utilisateur et la clé d'API. Si vous utilisez un hôte virtuel, il vous faudra configurer le DNS ou modifier le fichier d'hôtes de votre ordinateur pour mapper le nom d'hôte virtuel à l'adresse IP de votre Turbo NAS. Vous pouvez utiliser SSL pour crypter le transfert de données en utilisant HTTPS, mais un message d'avertissement apparaît lorsque votre Turbo NAS utilise un certificat SSL auto-signé. N'activez PAS « Use Keystone authentication (Utiliser l'authentification Keystone) ».
  3. Appuyez sur [Test Connection (Tester la connexion)] pour vérifier que les paramètres fonctionnent, puis cliquez sur [OK] pour fermer la fenêtre. Vous pouvez maintenant l'utiliser pour accéder à vos données.

Utilisation des applications CloudBackup de QNAP

QNAP propose des applis CloudBackup qui prennent en charge la sauvegarde de données depuis votre Turbo NAS vers divers services de stockage sur cloud, dont S3 et OpenStack. Rendez-vous dans l'App Center de QTS pour télécharger ces applis, puis suivez les notes d'application pour utiliser les protocoles de stockage objet comme solutions de sauvegarde. Vous pouvez maintenant avoir une appli sur votre Turbo NAS pour sauvegarder vos données sur un service de stockage sur cloud public et privé.

Utilitaires logiciels supplémentaires

Il existe de nombreuses applis pour S3 et OpenStack. Celles-ci sont données à titre d'information :

  • Cyberduck (https://cyberduck.io/) : Navigateur S3 et OpenStack pour Windows et Mac
  • Duplicati (http://www.duplicati.com/) : Client de sauvegarde S3 et OpenStack pour Windows et Linux
  • S3 Browser (http://s3browser.com/) : Client S3 Windows
  • S3cmd (http://s3tools.org/) : Logiciel client en lignes de commandes pour S3 sous Linux
  • Cloud Explorer (https://github.com/rusher81572/cloudExplorer) : Navigateur S3 pour Windows, Mac et Linux
  • s3fs (https://code.google.com/p/s3fs/) : Système de fichiers basé sur FUSE soutenu par S3. Montez un bucket comme une lecture/écriture système de fichier local.

Kits de développement

Vous trouverez d'autres ressources open source (SDK) via Internet pour développer des applications S3 et OpenStack.

  • Documents, bibliothèques et code échantillon AWS (http://aws.amazon.com/code)
  • Kits de développement OpenStack (https://wiki.openstack.org/wiki/SDKs)

Évaluation des performances

Vous pouvez tester les performances des services de stockage objet de votre Turbo NAS à l'aide des outils suivants :

  • COSBench (https://github.com/intel-cloud/cosbench)
  • Swift Bench (https://github.com/openstack/swift-bench)

API prises en charge

OSS prend en charge les fonctionnalités de base des API S3 et OpenStack. Toutefois, étant donné qu'OSS applique un stockage unifié autorisant un accès aux données en utilisant aussi bien les objets que les fichiers, les comportements de l'API diffèrent légèrement du stockage objet véritable. Menez quelques tests avant d'utiliser OSS pour vos services de production.

Stockage OpenStack

  • Obtenir les métadonnées du compte
  • ACL Swift
  • Lister les conteneurs
  • Supprimer un conteneur
  • Créer un conteneur
  • Obtenir les métadonnées du conteneur
  • Mettre à jour les métadonnées du conteneur
  • Supprimer les métadonnées du conteneur
  • Lister les objets
  • Créer un objet (taille max. de l'objet : 1 To)
  • Créer un objet volumineux (SLO et DLO pris en charge)
  • Taille de segment recommandée : 5 Go
  • Supprimer un objet (suppression de masse prise en charge)
  • Obtenir un objet
  • Copier un objet
  • Obtenir les métadonnées d'un objet
  • Mettre à jour les métadonnées d'un objet
  • CORS
  • TempURL
  • Form POST

S3

  • Lister les buckets
  • Supprimer un bucket
  • Créer un bucket
  • Obtenir les infos du bucket (HEAD)
  • Mettre un objet
  • Supprimer un objet
  • Supprimer plusieurs objets
  • Obtenir un objet
  • Obtenir les infos de l'objet (HEAD)
  • Copier un objet
  • Transferts multiparties
Date de sortie: 2014-11-28
Ont-elles été utiles pour vous ?
Merci pour votre commentaire.
Merci pour votre commentaire. Veuillez contacter support@qnap.com si vous avez des questions.